Le bleuet: Histoire, Cuisine et Auto-Cueillette

Le bleuet: Histoire, Cuisine et Auto-Cueillette

Le bleuet: Histoire, Cuisine et Auto-Cueillette
4 (80%) 1 vote

Cueillir des petits fruits et des champignons dans la nature est une de mes passions.  J’ai toujours hâte que les bleuets mûrissent pour aller en cueillir et lorsqu’ils sont très abondants il m’arrive même d’en cueillir pour  des amis ou de la parenté. Lorsque j’habitais à La Tuque en Haute-Mauricie, mes copines et moi avions découvert une talle  tellement abondante que les grappes de bleuets étaient aussi grosses que des grappes de raisins. On remplissait un contenant de 8 litres (2 gallons) en 20 minutes. Ce Gâteau Streusel aux bleuets tiré de mon livre  Les Grands Classiques de la Cuisine d’ici  et ces Grands-Pères aux bleuets de la cuisine québécoise font partie de notre répertoire culinaire depuis plusieurs années. Pour savourer pleinement les bleuet frais, on prépare fréquemment ce dessert de dernière minute en mélangeant du yogourt nature (8 à 10 % m.g.? ) des bleuets frais et du miel.

Un peu d’histoire

C’est au Saguenay Lac-Saint-Jean , à la suite d’un incendie majeur qui a ravagé une grande partie de la région de Roberval en 1870 que les colons commencent à cueillir des bleuets  pour leur propre consommation et débute l’exportation. Un peu plus tard, vers 1880 l’arrivée du chemin de fer contribue grandement à l’essor de l’exportation du bleuet.  Vers les années 1960,  on assiste à l’implantation de bleuetières aménagées dans la région.  Le bleuet a toujours fait partie de l’alimentation des Amérindiens et encore de nos jours ces derniers les font sécher pour s’en régaler  pendant la saison hivernale. Ils préparent aussi du pemmican, une pâte de bleuets qui cuit pendant plusieurs heures dans un grand chaudron placé au dessus d’un feu de bois.

La cueillette au Québec

Les bleuets sont prêts à cueillir à partir de la troisième semaine de juillet jusqu’à la mi août. C’est dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean que se font les plus grosses cueillettes de bleuets au Québec.  Le bleuet sauvage est aussi abondant  en Haute-Mauricie, en Abitibi-Témiscamingue, en Gaspésie et dans Charlevoix. Dans plusieurs régions des producteurs s’adonnent à la culture du bleuet de corymbe qui est plus gros que le bleuet sauvage et pousse dans un arbuste d’environ  1 mètre de hauteur.

Des adresses d’auto-cueillette

C’est en naviguant sur le web que j’ai repéré ces quelques liens qui vous seront utiles pour aller en cueillir chez des producteurs.

Saguenay Lac Saint-Jean
perlebleue.ca

Québec, Portneuf
autocueillette.com

Haut-Saint-Laurent et Haut Richelieu
lecircuitdupaysan.com

Estrie, Centre-du-Québec, Laurentides, Montérégie
laroutebleue.org

Mauricie
tourismemauricie.com

Petit truc pour piqûre d’abeille
Si une abeille venait à vous piquer, il suffit de frotter la peau avec une poignée de terre humide pour contrer l’effet de la piqûre.  C’est un vieux truc que j’ai appris de mon beau-père et croyez moi c’est efficace! Quelques minutes après avoir appliqué la terre la douleur disparaît complètement. Au retour à la maison il suffit de bien nettoyer et désinfecter la piqûre.

Sorties et magasinage bleuet

Les fervents amateurs aimeront peut être se rendre Festival du bleuet qui a lieu à Mistassini au mois d’août de chaque année.  Par la même occasion, ils pourront se procurer le délicieux chocolat aux bleuets frais des Pères Trappistes de la même ville.  Dans la région, on retrouve plusieurs boutiques pour magasiner des articles sur le thème des » perles bleues » et je vous suggère entre autres une visite à la La Maison du Bleuet  On y retrouve de tout : des tartes, des confitures, des chocolats, des savons, des vinaigres, des vins, de la  poterie, des bijoux et j’en passe… Dans la région de Québec Les bleuets du Vire Crêpes offre plusieurs produits du bleuet et voici un lien pour vous procurer des bijoux bleuetdart.com

Le bleuet en cuisine

Rien n’égale la saveur des bleuets sauvages frais cueillis.  On les reconnaît à leur couleur bleu foncé nuancé de bleu pâle mat.  Les gros bleuets offerts dans nos supermarchés sont plus fades au goût que les bleuets sauvages. Comme la plupart des petits fruits, il est préférable de ne pas laver les bleuets à moins qu’ils contiennent beaucoup de saleté. Dans ce cas, on les rince à l’eau courante et on égoutte parfaitement juste avant de les utiliser. Ils se conservent non lavés une à deux semaines au réfrigérateur et un an au congélateur.  On les ajoute congelés aux pâtisseries qui prendront quelques minutes de plus à cuire.

Quelques accords de saveurs du bleuet

Chocolat, jus et zeste de citron, crème, cannelle, miel, pêche, pomme, sirop d’érable, sucre et cassonade.



Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.


Recevez les nouvelles recettes, articles et conseils en primeur!

Inscrivez-vous à mon infolettre !