Micro-ondes : cuisiner et réchauffer de façon sécuritaire

C’est au cours des années passées sur le marché du travail que j’ai très fréquemment observé des mauvaises pratiques de réchauffage au micro-ondes.
Attendre s.v.p ...

Évaluez!

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

C’est au cours des années passées sur le marché du travail que j’ai très fréquemment observé des mauvaises pratiques de réchauffage au micro-ondes. Un grand nombre d’employés réchauffaient leurs lunchs dans le four micro-ondes dans des contenants inadéquats. On m’a parfois regardé avec un air étonné lorsque je versais le contenu de mon repas dans une assiette de verre avant de le réchauffer. Les gens pensaient que j’étais « fancy » mais ce n’était pas le cas; je connaissais les dangers de réchauffer au four micro-ondes dans des mauvais contenants. Depuis l’arrivée des fours micro-ondes les fabricants ont bien indiqué d’utiliser les bons contenants mais il semble que plusieurs ont relégué la bonne pratique aux oubliettes ou qu’ils n’ont pas connu l’époque d’obtenir un cours de cuisine micro-ondes gratuit à l’achat de leur four micro-ondes.

Seulement les contenants identifiés (plastiques, vaisselles de service et plats de cuisson) comme sécuritaire pour le four micro-ondes peuvent être employés pour cuisiner ou réchauffer. Les ustensiles non identifiés peuvent contenir des produits chimiques qui réagissent à la chaleur et ainsi se combiner aux aliments et devenir propices au développement de certains cancers.

Je vous souhaite de bons lunchs sécuritaires et n’hésitez pas à transmettre le bon usage des micro-ondes à vos amis et collègues.

 

Allo, je suis Micheline

Partagez vos idées et vos commentaires avec moi et les autres visiteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

De délicieuses recettes directement dans votre courriel!

Abonnez-vous à mon infolettre

Vous aimerez aussi

Voitures tirées par des chevaux

Sur la route des Amish en Pennsylvanie

C’est l’an dernier lors d’un voyage printanier vers le sud des États-Unis que nous nous sommes arrêtés en Pennsylvanie dans la région des communautés Amish.

Cuisiner avec Micheline